samedi 10 mars 2012

Les gaufres de mémère Julia


Après les crêpes de la Chandeleur et les beignets de Mardi-gras, voici les gaufres pour la Mi-Carême...celles que faisait ma grand'mère, les seules qu'aiment mes petits enfants...
C'était la recette traditionnelle utilisée autrefois lors des veillées, ces soirées conviviales villageoises.
.

Ingrédients pour une bonne vingtaine de gaufres

- 250g de farine
- 125g de beurre
- 3 œufs
- 25cl de lait
- 25cl d'eau
- 10g de levure de boulanger
- 1 pincée de sel
- 1 ou 2 cuillères à soupe de sucre
- Un peu de rhum ou autre parfum (en Argonne, c'était le plus souvent de l'eau de vie de fruits, mirabelles ou autres)
Prévoir un grand récipient

Préparation

La pâte, appelée jadis, "badrée ou gaudrée" se prépare quelques heures à l'avance. Elle va gonfler et au moins quadrupler de volume.

 La pâte vient d'être faite...               2 ou 3 h après, elle a gonflé...       Ajout des blancs battus en neige
 - Faites dissoudre la levure dans un peu de lait froid ou juste tiédi.
 - Versez la farine dans le récipient choisi, creusez une fontaine et mettez au milieu la levure diluée, les jaunes d'œufs, le sel, le sucre.
 - Délayez petit à petit avec le mélange lait et eau.
 - Ajoutez le beurre que vous aurez fait fondre très doucement et en dernier le parfum.
 - Couvrez et laissez  monter à l'abri des courants d'air 2 ou 3 heures environ, en fonction de la température ambiante.  
- Au dernier moment, battez les blancs en neige pas trop ferme et mélangez les délicatement à la pâte.

Faites chauffer votre gaufrier, c'est parti... la dégustation peut commencer !
.

La gaufre toute chaude est légère et  croustillante. On voit clair à travers ! En refroidissant, elle ramollit. Les uns la préfèrent d'une façon, les autres de l'autre, les uns saupoudrent du sucre, les autres étalent de la confiture ou  la mangent "nature". Elle se prête au goût de chacun !

Quelques précautions à prendre...

-   La pâte prête à l'emploi doit être fluide mais pas liquide. Mais si elle paraît avoir trop épaissi, ajoutez un peu d'eau.
- Les blancs en neige doivent être bien intégrés à la pâte sous peine d'avoir des difficultés pour décoller la gaufre du gaufrier.  C'est pourquoi ils ne doivent pas être battus trop fermes.
 - Quand on ajoute les blancs en neige, la pâte retombe un peu, mais elle continue à bouillonner.  c'est tout à fait normal. 
Mon avis :
Si vous devez acheter un  gaufrier, préférez un appareil en fonte.

9 commentaires:

  1. Le coin de la technique:
    Janine, en bouclant ta recette, tu signales qu'il est préférable d'opter pour un gaufrier en fonte. Quels sont les aspects pratiques qui motivent cette suggestion?

    RépondreSupprimer
  2. La technique, c'est pas mon truc ! Mon avis est simplement "gustatif". Les gaufres ont un moelleux qu'on ne retrouve pas avec les " antiadhésifs". J'ai fait l'essai,j'ai donné le gaufrier et j'en ai acheté un autre.
    J'en ai parlé autour de moi,j'ai trouvé le plus souvent la même conclusion.
    C'est vrai qu'un "antiadhésif" est bien tentant! c'est bien ennuyeux quand une gaufre se détache mal ou même pas du tout ! Mais, c'est un choix: qualité ou facilité !!!
    La fonte est une fonte d'aluminium, qui ne rouille pas. Les gaufriers anciens étaient en fonte noire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Précisions au sujet de ma réponse ci-dessus : Il est toutefois rare qu'une gaufre récalcitrante refuse de quitter son gaufrier en fonte et c'est souvent à la suite d'une erreur: soit le gaufrier n'a pas été graissé quand il fallait, soit il n'était pas assez chaud (voyant de contrôle pas éteint) ou, comme j'ai déjà indiqué dans la recette, les blancs neige mal mélangés à la pâte.

      Supprimer
  3. Je vois "crêpes" et "beignets" avec une particularité d'écriture.
    Cela doit avoir une utilité autre que esthétique.
    Peux-tu me préciser laquelle?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu cliques sur le mot d'une coloration différente, tu obtiens la recette correspondante, un lien ayant été établi.
      Cette possibilité manque effectivement de clarté pour les visiteurs de notre blog. Une amélioration à trouver !

      Supprimer
  4. cela me rappelle celles de ma grand mère

    RépondreSupprimer
  5. Votre recette me rappelle les gaufres que faisait ma grand- mère. Nous, les petits enfants, étions assis autour de la grande table face à la cuisinière à bois...Pour qui les prochaines gaufres toutes croustillantes?
    Vos photos sont tellement expressives! C'est décidé, le goûter de samedi ce sera des gaufres pour tous les enfants.

    RépondreSupprimer
  6. Ces gaufres sont effectivement le régal de toutes les générations de la famille, même si notre mère y laisse souvent quelques lambeaux de peau car son super gaufrier, s'il ne brûle pas les gaufres, brûle parfois la cuisinière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer